Défiscalisation immobilière : les pièges à éviter

[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Défiscalisation immobilière : 5 clés pour acheter un bien immobilier sans se tromper

Défiscalisation immobilière : comment éviter les pièges

Défiscalisation immobilière : comment éviter les pièges

Faire un investissement locatif et acheter un bien immobilier ne doit pas se transformer en cauchemar, c’est pourquoi, il est indispensable de savoir faire les bons choix avant d’investir dans un dispositif de défiscalisation immobilière.

La défiscalisation immobilière attire chaque année de nombreux particuliers : loi Pinel, loi Girardin, LMNP sont autant de dispositifs qui permettent d’acheter un bien immobilier afin de faire un investissement locatif, tout en réalisant de conséquentes économies d’impôts. Une bonne façon pour les budgets, même modestes, de se constituer un patrimoine immobilier ou un revenu complémentaire… à condition de savoir éviter les pièges de la défiscalisation immobilière.

1/ Étudier le bien immobilier

Avant de réaliser un placement dans un produit de défiscalisation immobilière, il est impératif de bien se renseigner sur le marché immobilier de la zone où se situe le bien, afin de ne pas le surpayer. Il est également impératif de prendre le temps de se renseigner sur l’environnement : proximité des transports, commerces, écoles. Ces critères seront importants pour les futurs locataires et joueront donc à plein dans la stabilité locative du bien. L’idéal est de se déplacer afin d’évaluer soi-même ces critères en visitant le logement, s’il est achevé, et le quartier à diverses heures de la journée afin d’en évaluer l’ambiance générale.

2/ Se renseigner sur le marché locatif local du bien immobilier

Il faut se méfier des annonces de rentabilité mirobolantes annoncées par un promoteur immobilier soucieux d’écouler son produit immobilier. L’investisseur immobilier doit prendre le temps d’étudier le marché locatif dans la zone où se trouve le bien immobilier : la demande locative est-elle importante comparée à l’offre ? Les loyers envisagés sont-ils en adéquation avec les prix moyens pratiqués dans cette ville? Certains outils internet existent pour évaluer ces critères même si le plus efficace reste de se renseigner auprès des agences immobilières locales.

3/ Choisir de bons promoteurs immobiliers

Pour un logement immobilier neuf ou en VEFA, il est important de se renseigner sur le sérieux du promoteur immobilier et la qualité de ses réalisations précédentes. Un investissement immobilier dans un dispositif de type EHPAD donne un rôle central au gestionnaire puisque ce dernier entretient le bien immobilier et assure sa location puis reverse les loyers au particulier. Il est donc impératif de mener une enquête pour s’assurer de sa bonne réputation et de sa solidité financière, en privilégiant les sociétés qui gèrent déjà de nombreux autres biens immobiliers du même type et sont donc des acteurs reconnus de leur secteur d’activité.

4/ Se faire aider par un expert en gestion patrimoniale

Se faire aider par un professionnel de la gestion de patrimoine immobilier présente beaucoup d’avantages : il est à même de conseiller le particulier sur le dispositif de défiscalisation immobilière qui correspond le mieux à son profil en fonction de sa situation financière, de sa capacité d’épargne et de ses objectifs. Ce type d’investissement se fait sur plusieurs années et vise généralement à se constituer un patrimoine immobilier ou un complément de revenu pour la retraite. Un spécialiste permet de choisir le bon placement, d’éviter les montages financiers hasardeux et de s’appuyer sur des partenaires (promoteur, gestionnaire) au sérieux éprouvé.

5/ Diversifier ses placements immobiliers

Aucun investissement immobilier n’est jamais sûr à 100%, mais il est possible de limiter les risques en matière de défiscalisation immobilière en suivant les conseils précédents et en y ajoutant une règle d’or : « ne jamais placer tous ses œufs dans le même panier ». Autrement dit, quel que soit le profil de l’investisseur immobilier et le montant à investir, il faut toujours penser à diversifier ses placements immobiliers. Vu le nombre de dispositifs de défiscalisation immobilière existants, cela ne devrait pas être très compliqué…

Outil d’évaluation de la tension locative

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Laisser un commentaire