Construire un loft et réduire ses impôts

Construire un loft pour réduire ses impôts.
[Total : 1    Moyenne : 2/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Construire un loft, devenir propriétaire d’un logement atypique et réduire ses impôts

Construire un loft pour réduire ses impôts.

Construire un loft pour réduire ses impôts.

Très pratique, en général spacieux, unique, mais surtout plein d’histoire lorsqu’il s’agit d’anciens locaux d’usines, construire un loft apparait aujourd’hui comme la solution adaptée pour pouvoir devenir propriétaire et réduire ses impôts de manière considérable. Adoptée à l’unanimité pendant la commission des finances, construire un loft permettra aux propriétaires de bénéficier d’un abattement de 30 % sur les taxes. Une offre particulièrement avantageuse, et qui pourtant nécessitera, pour ceux qui veulent se lancer une bonne préparation et… un joli budget.

Construire un loft : un allègement de 30 % sur les taxes locales

Pour encourager davantage la création de lofts, les députés ont dernièrement décidé de voter en faveur d’un allégement de 30 % sur la valeur locative des habitations bâties dans des usines ou autres locaux d’activité industrielle reconvertis pour l’occasion. Appartiendra ensuite aux communes la décision d’appliquer cet amendement ou pas, et permettre aux propriétaires de réduire ses impôts en bénéficiant d’une réduction importante sur leurs taxes d’habitations et foncières.
Avantage fiscal supprimé discrètement en 2014, le député Dominique Baert a bon espoir quant à son rétablissement. Sur son blog, ce député explique notamment que cet abattement fiscal constitue pour des villes comme Tourcoing, Roubaix ou pour d’autres villes ayant connu d’importantes crises industrielles, un instrument d’aménagement urbain et d’urbanisme. Toujours dans ce cadre, Patrick Kanner, actuellement ministre de la Ville voit ce projet d’allègement comme un instrument de « mixité sociale » qui permettra à la fois de redonner vie à des usines fermées depuis un certain nombre d’années en facilitant largement l’accès à des lofts.
Les deux villes principalement concernées par cet abattement : Tourcoing et Roubaix disposent sur leurs territoires d’un certain nombre de domaines indiqués comme « prioritaires ». En effet, d’anciennes usines en friches, pouvant encore bénéficier d’une seconde vie en étant transformées en loft, sont disponibles dans ces villes. D’ailleurs, les maires Gérald Darmanin et Guillaume Delbar se sont ardemment battus en faveur du rétablissement de cet avantage fiscal.

Construire un loft : préparation technique et emplacement

Avant de pouvoir transformer une ancienne usine en friche en logement habitable et suivant les normes de confort et de sécurité en terme d’habitation, il faudra pour les propriétaires faire face à un certain nombre de difficultés techniques. Le premier critère à prendre en compte pour les propriétaires est de vérifier scrupuleusement si les locaux ou l’usine concernée par la transformation n’ont pas été pollués.
Ensuite, il leur faudra se heurter aux coûts des travaux, qui risquent tout de même de revenir cher. En effet, il s’agira tout simplement pour les artisans de créer des logements respectant parfaitement les normes : thermiques notamment, tout en se basant sur les structures déjà présentes (généralement ossature métal puisqu’il s’agit d’anciennes usines). Pour un nouveau propriétaire, le montant à débourser s’élèvera donc au minimum à 1.800 € le m² contre un montant tournant autour de 1.300 à 1.400 € le m² pour un logement neuf de type traditionnel.
L’emplacement de l’ancienne friche industrielle à exploiter est également un point crucial à analyser pour ceux qui désirent investir dans un projet loft. Le plus souvent installée dans des endroits assez déserts, la qualité du cadre de vie risque de ne pas être au rendez-vous. Pour faciliter la revente après la transformation, il faudra que le bien atypique soit placé dans un cadre parfaitement adapté à l’habitation, non loin des hypermarchés par exemple, d’infrastructures publiques et autres. À noter que les lofts nouvellement créés bénéficient tous en général d’adresses de qualité, comme ceux situés en couronne parisienne, installés dans des secteurs pavillonnaires comportant autrefois des entrepôts.
Avec un bon emplacement et une dimension impressionnante de surface exploitable, la création d’un loft peut très facilement séduire les personnes désireuses d’élire logement dans un cadre unique. Une bonne préparation devra néanmoins se faire, pour éviter les mauvaises surprises. Concrètement, dans le cas où cet amendement serait définitivement adopté, il faudra toutefois attendre l’année 2017 pour bénéficier des avantages. Pour ceux qui veulent commencer leur projet un peu plus tôt, des dégrèvements à titre dérogatoire ont été prévus par l’administration fiscale. Une demande de la part du lofteur devra alors être formulée.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0