Investir dans un parking, est-ce rentable ?

Pourquoi investir dans un parking ? Acheter un parking pour le louer et augmenter ses revenus peut être un bon investissement.
[Total : 1    Moyenne : 2/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Investir dans un parking pour le louer, est-ce vraiment rentable ?

Investir dans un parking afin de compléter ses revenus peut être une bonne affaire.

Avec la pénurie de places de parking dans les grandes villes et aux abords des gares ou des aéroports, de nombreux particuliers et petits entrepreneurs sont tentés d’acheter des places ou des boxes dans l’optique des les louer. Mais est-ce que ce placement est rentable et performant ?

Investir dans un parking et bien choisir son emplacement

Contrairement aux appartements et aux maisons, investir dans un parking ou un box ne nécessite pas d’entretien récurrent et de rénovation, sauf détérioration volontaire, couverte généralement par une assurance. Il s’agit donc d’un placement ne présentant que peu de risque, mais dont le rendement sera directement lié à son emplacement.

Idéalement, une place de parking ou un box à louer soit se situer à proximité d’un bassin d’emploi, d’une gare ou d’un aéroport, à condition que cette zone soit en manque de parkings gratuits longue durée. Pour certains centre-ville où des habitants ne possède au mieux qu’une place de parking pour leur résidence, la location longue durée, moins chère qu’une place de stationnement municipale dans la durée, est aussi fortement demandée. La faiblesse de l’offre par rapport à la demande sera un facteur déterminant quant à la rentabilisation de l’acquisition de la place de stationnement.

Le coût initial pour investir dans un parking

Le prix d’un parking dépend de son emplacement géographique et de son type (parking couvert, box, standard…). Les dernières tendances du marché montrent que dans Paris et dans sa proche couronne, le prix de vente oscille entre 12000 et 40000 €, avec des pics à 50000 € pour les places de stationnement à proximité des lieux touristes et des centres d’affaires.

Étant donné que les transports en commun se développent et que de plus en plus de couples n’utilisent plus qu’un véhicule, il est toujours possible de tenter une négociation à la baisse afin d’améliorer l’investissement. Vérifiez également l’ajout des éventuelles charges à payer (copropriété notamment).

Investir dans un parking et estimer le montant du loyer

Le loyer d’un parking n’excède normalement pas les 500 € sauf endroit géographique exceptionnel. En moyenne, il oscille entre 50 et 300 €. Il varie en fonction de l’emplacement, de l’offre et de la qualité d’accès. Un parking souterrain dont l’état est préoccupant fera obligatoirement fuir les possibles locataires ou impliquera un turnover important.

Le taux de rentabilité d’un parking varie en général entre 5 et 10%. Ce taux s’entend avant impôts, éventuelles charges et taxe foncière.

Investir dans un parking et impact sur la fiscalité

Comme toute source de revenu, les parkings doivent être déclarés dans la fiche de déclaration des revenus. Les loyers sont imposables. Si l’ensemble des biens loués n’excèdent pas en loyer brut les 15000 €, les montants récoltés devront être reportés en tant que micro-foncier.Au-delà, le régime réel d’imposition sera appliqué.

Si tous les parkings sont soumis à la taxe foncière, seuls les garages qui dépendent d’un logement seront soumis à la taxe d’habitation (si le garage se situe à une adresse différente)

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0