Immobilier à Lyon : 27.5 % des acheteurs sont senior

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Immobilier à Lyon : 27.5 % des acheteurs ont plus de 50 ans

En France, les seniors sont majoritaires sur le marché immobilier. À Lyon, cet évènement surprenant est très observé. Dans cette commune française, depuis 2015, on est amené à constater que les retraités sont de plus en plus nombreux à vouloir réaliser un investissement important dans l’ immobilier à Lyon. Face à cette situation inhabituelle, les promoteurs tentent d’apporter des explications logiques pour mieux comprendre le retour en force des séniors dans ce secteur.

Immobilier à Lyon : les seniors prennent le dessus sur le marché immobilier lyonnais

Dans toute la France, un phénomène inédit laisse perplexes les promoteurs immobiliers. En 2015, les données montrent que dans les années à venir, les seniors âgés plus de 70 ans deviendront des acteurs majeurs du marché. En effet, en 2013, ils ne représentaient que 4% des acheteurs. En revanche, en 2014, leur nombre a fortement augmenté en atteignant le pourcentage de 7,4%. Et ce n’est pas fini ! En 2015, la tendance s’est intensifiée avec une autre hausse de 2,2 %. Même si cette situation touche en général l’ensemble du territoire français, les chiffres quant à eux, diffèrent d’une commune à une autre.

À Lyon, la situation est renversante. Dans cette commune, on a observé que 27,5 % des acquéreurs de bien immobilier sont dans la tranche d’âge « senior », notamment au-delà de la cinquantaine. C’est un évènement stupéfiant qui a fortement étonné les promoteurs immobiliers de la région. De plus, à la surprise de tous, les chiffres prouvent que les personnes âgées plus de 70 ans sont plus actives que les 50-60 ans puisqu’ils représentent 11 % des acheteurs. À part cela, on a observé qu’à Lyon les transactions moyennes immobilières dans une vie ont beaucoup augmenté seulement en une trentaine d’années. En effet, en quelques années, le chiffre est passé de 1,8 à 4,2, du jamais vu ! Pour l’année 2016, les promoteurs immobiliers s’accordent à dire que les seniors lyonnais ne vont pas en rester là ! Ils ne sont pas prêts à abandonner la course au cours des années qui viennent.

Immobilier à lyon : Les explications logiques de ce phénomène d’exception

À Lyon, les seniors font partie des principaux acheteurs de biens immobiliers. Selon les observations, on a remarqué que la plupart d’entre eux ont investi dans la pierre pour des raisons de confort et de praticité. En effet, en habitant dans un centre-ville, ils ne sont plus obligés de se déplacer trop loin pour faire leurs courses puisque les commerces et tous les équipements se trouvent déjà à proximité. De plus, avec la chute du prix de l’immobilier lyonnais, les conditions d’achat sont parfaitement avantageuses pour les retraités.

En effet, à Lyon, les acquéreurs immobiliers sont de bonne humeur puisqu’en 2015, le marché immobilier à lyon s’est beaucoup développé dans cette commune grâce à la diminution significative du prix du mètre carré. Si aujourd’hui, la plupart des villes françaises affichent un prix moyen assez élevé, Lyon se démarque de la masse avec un prix très bas, soit 3.300 euros. Cette situation accorde aux seniors l’occasion d’acquérir un logement dans l’hypercentre à « prix cassé ». À part cela, on constate que dans certains quartiers lyonnais, le prix du mètre carré a fortement baissé avec un grand pourcentage, soit 6 à 7%. Si auparavant, dans le 5e arrondissement, un mètre carré coûtait en moyenne 3424 euros pour les logements anciens, aujourd’hui, celui-ci est vendu à 3200 euros. Quant au 7e arrondissement, ce prix est passé de 2650 euros à 2500 euros. C’est la raison pour laquelle ces quartiers restent les plus prisés des seniors lyonnais.

Par ailleurs, toujours à Lyon, il y a d’autres causes qui incitent les retraités à investir dans le secteur immobilier à Lyon. Effectivement, la commune lyonnaise est reconnue pour son taux d’intérêt relativement bas. Grâce à cela, les seniors peuvent recourir aux crédits bancaires avec des charges financières raisonnables. Cette nouvelle s’annonce comme une grande opportunité pour les seniors qui souhaitent s’engager dans la pierre. De plus, on a pu observer que dans la majorité des cas, les seniors n’ont plus aucun enfant à leur charge. Ainsi, leur préférence est plutôt orientée vers les petits logements. C’est pourquoi les couples retraités veulent le plus souvent acheter des habitations de taille réduite qui sont mieux adaptées à leurs besoins actuels.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0