Immobilier ancien Marseille : des prix en chute libre

Les prix de l'immobilier ancien à Marseille est en chute libre
[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Immobilier ancien Marseille, le prix des logements anciens est en chute libre

Sur l’année 2015, les prix des logements du parc immobilier ancien de Marseille ont subi une baisse généralisée de 2,2 % en moyenne. Sur les 16 arrondissements que compte la ville, 10 ont connu un recul atteignant 14,6 % par endroits, un seul a réussi à stabiliser ses prix et 5 autres ont par contre revu leur prix à la hausse.

Une baisse de 2,2 % enregistrée sur les 12 derniers mois sur les prix de l’immobilier ancien phocéen

Que ce soit sur le dernier trimestre ou sur l’ensemble de l’année dernière, le bilan du marché immobilier ancien phocéen n’est pas très reluisant. Contrairement aux grandes villes françaises dont plus de 60 % ont affiché des prix à la hausse dans ce secteur de l’immobilier, Marseille enregistre un recul de 1.7 % sur les trois derniers mois. En tenant compte de l’ensemble de l’année 2015, cette baisse est encore plus prononcée, car elle atteint les – 2,2 %. Par conséquent, les prix au mètre carré des logements anciens marseillais avoisinent actuellement les 2 700 €, soit près de 750 € de moins que les prix pratiqués en moyenne sur tout le territoire national.

C’est dans les quartiers des Arnavaux, du Bon-Secours et du Canet c’est-à-dire dans le 14e arrondissement que la chute des prix des biens immobiliers anciens a été la plus forte avec près de 14.6 %. De ce fait, les logements anciens y sont accessibles à partir de 1 540 €/m² en moyenne. Le prix des habitations anciennes subit aussi un coup dur dans le 2e avec une dévaluation de 12.8 % abaissant les prix autour de 2 650 €. Le 13e termine en troisième place des arrondissements accusant les baisses de prix les plus sévères avec une perte de 9.4 % pour des prix au mètre carré descendus à 2 190 €. Dans tout Marseille, 7 autres arrondissements sont aussi touchés par cette diminution des prix comme les 1er, 5e et 10e. Seul le 8e arrive à stabiliser ses prix et en parallèle reste l’arrondissement le plus onéreux de la ville en gardant ses prix à 3 720 €/m² en moyenne.

Le 16e en tête des 5 arrondissements marseillais qui connaissent une hausse des prix des logements anciens

Cependant, tous les arrondissements ne se valent pas à Marseille. En effet, 5 d’entre eux ont tout de même réussi à marquer une nette progression en terme de prix si les 11 autres connaissent plutôt une mauvaise passe.

Et c’est le 16e (L’Estaque, Saint-André,Les Riaux) qui réalise la meilleure performance avec une flambée des prix de 8.6 %. Pour devenir propriétaire d’un logement immobilier ancien dans cette zone donc, il va falloir débourser 2 625 € environ. Cette tendance à la hausse se retrouve aussi dans le 4e autrement dit dans les quartiers de la Blancharde, les Cinq Avenues, les Chartreux et les Chutes-Lavie. En effet, les prix de l’immobilier ancien y sont désormais de 5 % plus cher que l’année précédente. Du côté de la Rue de l’Eguier, de l’Allée Feuilleraie ou encore de l’Avenue Alexandre Fleming l’augmentation est de l’ordre de 6, 4 % ce qui fait que les prix moyens côtoient les 2 390 € le mètre carré. Les 7e, 9e et 11e arrondissements arrivent aussi à tirer le prix de leur parc logement ancien vers le haut avec des majorations compris entre 1.7 % et 2.6 %.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0