Folie Divine à Montpellier !

Folie Divine Montpellier : le projet immobilier d'envergure qui va booster l'image de Montpellier
[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Folie divine : le projet immobilier qui boostera l’image de Montpellier

Pour la énième fois, la ville de Montpellier fait parler d’elle. Après les projets d’aménagement d’envergure et l’annonce de l’embellissement du centre-ville, voici lancé le projet immobilier Folie Divine. Qualifié d’aberration pour les uns, d’une rupture avec l’architecture classique pour les autres, le projet semble toutefois voué au succès, tant sur le plan de l’urbanisme que sur le plan commercial. Comme quoi la folie peut plaire.

Folie Divine : projet futuriste ou visionnaire ?

Rien qu’en voyant la maquette, on ne peut être qu’ébahi par l’apparence originale et futuriste de l’architecture atypique du projet immobilier. Pourtant, selon le promoteur, il s’agit d’une idée inspirée du Montpellier du 19e siècle. En plongeant dans l’histoire en effet, l’architecture est directement inspirée de celles d’habitations bourgeoises du siècle des lumières, comme le château d’O ou encore le Grammont et le domaine de Méric, qui ont été baptisées  » Les folies  » à l’époque. Des habitations remarquées pour leur originalité et avec appréhension de leur temps. Il s’agit donc d’une reprise et d’une réadaptation de l’idée dans le contexte actuel, mais sûrement pas une plongée hasardeuse dans le futur. La Folie Divine s’inscrit dans les efforts de renouveau du patrimoine architectural de Montpellier, une vitrine de son dynamisme actuel. Folie divine apparaît comme un immeuble de forme arrondie d’apparence asymétrique. Il ne s’agit pas du tout d’une folie de la part des architectes, mais d’un concept visant à obtenir la meilleure orientation possible, en plus du gain d’espace. Son concept va ainsi dans un souci de confort plus que de « tape à l’œil ». En tout cas, son originalité est un véritable spectacle à l’extérieur, d’autant plus que le bâtiment s’intégrera dans un cadre naturel, au bord de la Lironde, dans un espace vert. Le bâtiment apparaîtra comme un nuage au milieu de la nature. Habiter dans un appartement de Folie divine permettra d’avoir une vue dégagée sur Montpellier grâce à la conception de ses balcons qui alternent avances et retraits.

Une folie qui se vend bien

Folie divine fait partie intégrante d’un projet d’aménagement d’envergure à Montpellier. En effet, douze projets de folies ont été proposés au début, mais seuls deux ont été retenus par la nouvelle municipalité: Folie Divine et Arbre Blanc, qui est aussi un projet immobilier de folie comme le premier. En effet, les deux architectures s’inscrivent dans le même esprit d’originalité de conception. Le projet a été maintes fois remis en cause en fonction des appréhensions ou des motivations des élus de la municipalité. Il a failli être abandonné, car les autorités ont estimé qu’il était réservé aux plus riches. Une fois les mésaventures passées, les ventes se portent bien, un an avant la date de livraison, et même avant la traditionnelle cérémonie de pose de la première pierre. Ainsi, 90 % des appartements sont vendus au prix de 4600 euros le mètre carré. C’est également le cas pour son homologue, l’Arbre blanc, lui, vendu plus cher à 4900 euros le mètre carré.

Vivre à la Folie divine

La pose de la première pierre a été effectuée le 15 mars 2016, et sa livraison est prévue pour le troisième trimestre 2017. Cette rapidité d’exécution correspond bien à son nom. On envierait presque ceux qui en ont déjà fait l’acquisition. En effet, vivre dans un de ces appartements correspond à faire revivre l’esprit des folies, les maisons traditionnelles caractéristiques de Montpellier. L’intimité est la première à être préservée, car dans l’immeuble, il n’y a pas de vis-à-vis. Les appartements-villas sont superposés. Outre les loggias, les balcons, les terrasses, l’espace offert par l’originalité de l’immeuble offrent plusieurs angles de vue dégagée ainsi qu’un ensoleillement optimal toute l’année. Concernant les équipements, ceux-ci disposent d’une cuisine ouverte et ensoleillée, fait rare et toutes les pièces s’ouvrent à l’extérieur, plus rare encore. Nous n’avons pas l’habitude de voir un immeuble à étages, à la manière d’une HLM, qui à la fois suscite l’admiration des passants et le sentiment de paix et de bien vivre des occupants. Cette tour de zinc métallisé perdu dans le vert de la nature sera sûrement un des meilleurs représentants du Montpellier dynamique de demain tourné vers l’innovation.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0