Carré Feydeau : une opportunité pour investir à Nantes ?

Faut-il investir en immobilier dans le Carré Feydeau à Nantes ?
[Total : 1    Moyenne : 2/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Les nouvelles enseignes commerciales redynamiseront t-elles le Carré Feydeau à Nantes ?

Faut-il investir en immobilier dans le Carré Feydeau à Nantes ?

Immobilier Nantes : faut-il investir en immobilier dans le Carré Feydeau ?

Au cœur de la ville historique de Nantes, le carré Feydeau s’impose comme étant la clé de la dynamisation du centre-ville. Moderne, mais s’intégrant parfaitement au paysage et au cadre historique de la ville, le Carré Feydeau abrite 76 logements, un parking sous-terrain pour 520 voitures et une surface commerciale de treize mille mètres carrés répartis sur le 1er étage, le rez-de-chaussée et le sous-sol. Si l’échéance pour l’installation des commerces dans le Carré Feydeau avait été annoncée pour l’été 2014, ce n’est qu’à partir de l’année 2015 et 2016 que les premières enseignes ont ouvert leurs portes.

En 2014 : attente de commerce

Si l’ouverture des centres commerciaux au sein du Carré Feydeau était annoncée pour l’été 2014, ce n’est que plusieurs mois après que les 1ers commerces ont ouvert leurs portes. Les panneaux installés sur le devant de l’enseigne annonçant l’ouverture prochaine des commerces avaient été remplacés par d’autres avec les mêmes couleurs, la même apparence générale, mais avec une annonce qui laissait les habitants perplexes : « Bientôt des nouvelles boutiques au cœur de Nantes ». Sur les nouveaux panneaux, l’échéance prévue pour « l’été 2014 » n’était plus précisée. Et pourtant, les familles avaient bien investi l’ensemble des logements dès le début de l’année. De même pour le parking, qui avait rapidement trouvé locataires.

De leurs côtés, le promoteur du Carré Feydeau Poudreed et le maire de la ville avaient rapidement fait le point. Le principal problème évoqué à ce moment, selon toujours ces responsables de la vente des espaces, était le repli de l’enseigne Carrefour dans son projet d’investir le premier étage du nouveau bâtiment. En parallèle, la ville avait tenu à rassurer les habitants, en affirmant entrer en contact avec des enseignes, de façon régulière, pour garantir l’achat des espaces commerciaux vides dans le Carré Feydeau. Le promoteur Poudreer, lui, était également resté très actif et avait même développé un plan de prospection.

En 2015-2016 : installation des premiers commerces

Sur l’ensemble de l’infrastructure, le Carré Feydeau compte 13000 mètres carrés de surfaces, destinées à un usage commercial. Si un bail de location avait été signé entre Carrefour et le promoteur en 2007, le groupe de distribution a rapidement fait machine arrière. Condamné par le tribunal de grande instance de Nantes en mai 2014, Carrefour Market ouvre finalement ses portes au deuxième trimestre 2015.

Désormais, Carrefour Market occupe une surface totale de près de 3.000 m2 avec 1.800 m2 de rayonnages surtout destiné aux produits alimentaires. Le gérant franchisé : Olivier Flamand s’est par ailleurs, montré très enthousiaste quant à l’opportunité que constitue la mise en place d’un magasin d’une telle dimension près du centre-ville.

Le commencement des travaux en vue de l’installation du restaurateur rapide McDonald dans le Carré Feydeau est effectif. L’ouverture de l’enseigne s’effectuera, selon les responsables de la chaîne, dès que les travaux seront achevés : « mi-avril, mi-mai ». Installé du côté du château des ducs de Bretagne, le restaurant rapide McDonald proposera les mêmes types d’offres que celles déjà présentées dans les autres enseignes de l’agglomération nantaises. Quelques nouveautés seront cependant, à prévoir.

Si le calendrier prévisionnel sur l’ouverture des commerces dans le Carré Feydeau n’a pas été respecté, c’est dû notamment au désengagement de Saturn, racheté par le groupe HTM Boulanger. Les 5 700 m2 prévus ont été délaissés par le groupe, qui a expliqué que la surface ne correspondait pas au dimensionnement habituel de ses magasins. Pour rappel, le groupe HTM Boulanger disposait déjà, à cette période, de trois magasins sur l’ensemble de l’agglomération nantaise : à Rezé, à Atlantis et au centre Leclerc Paridis.

Pour les habitants et les commerçants installés dans le centre-ville, l’installation de ces nouvelles enseignes est une véritable aubaine. Elles permettront de ramener du monde dans le quartier se réjouit un commerçant du quartier, une chance peut-être d’entrevoir la redynamisation du centre-ville. Mais il faudra cependant, réussir à louer rapidement les 3.000 m2 de rez-de-chaussée et les 7.000 m2 d’espaces commerciaux encore vides au sous-sol.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0