L’immobilier neuf à Nantes reprend des couleurs

Le marché de l'immobilier neuf à Nantes reprend des couleurs !
[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Le marché de l’immobilier neuf à Nantes est en progression

Le marché de l'immobilier neuf à Nantes reprend des couleurs !

Le marché de l’immobilier neuf à Nantes reprend des couleurs !

Si en 2014, le marché de l’immobilier neuf à Nantes était morose, en 2015, il a repris des couleurs en affichant une hausse de vente de 30 %. Pour l’année 2016, les choses commencent à évoluer. Avec les conditions financières très avantageuses offertes par l’agglomération et les nouvelles structures disponibles sur place, rien n’est plus comme avant. En ce moment, tous les professionnels nantais s’accordent à dire qu’en 2016, la tendance va s’accélérer et les affaires vont prospérer. Est-ce une perspective envisageable ?

Le secteur immobilier à Nantes

Récemment, nous étions amenés à constater qu’à Nantes, le marché immobilier était en pleine reprise. Les données prouvent qu’une hausse du nombre de ventes de maisons et d’appartements a été observée dernièrement. Plusieurs facteurs peuvent être retenus pour expliquer cette embellie. La municipalité a su gagner la confiance des acheteurs primo-accédants d’une part, avec l’établissement du Programme Local d’Habitat (PLH), et d’autre part celle des investisseurs avec la loi Pinel particulièrement attractive. En effet, les propriétaires peuvent bénéficier d’une défiscalisation de 12 % sur 6 ans, 18 % sur 9 ans et 21 % sur 12 ans. Ces conditions favorables ont attiré les acteurs immobiliers dans le département. Ainsi, il n’est pas étonnant de constater que 7 acheteurs sur 10 sont des investisseurs locatifs, leur nombre a presque doublé. Toutes ses mesures ont fortement redynamisé le marché immobilier de Nantes.

Les agents immobiliers de la ville affirment que cette évolution du secteur immobilier est intimement liée au maintien du taux d’emprunt à un niveau relativement bas. Effectivement, à Nantes, les crédits immobiliers sont proposés avec des taux exceptionnellement faibles qui s’élèvent en moyenne à 2,40 % sur une vingtaine d’années et 2,05 sur 15 ans. C’est pourquoi beaucoup ont décidé de reprendre leur projet immobilier gelé les années passées. Cette baisse des taux bancaires a également permis aux nouveaux venus d’acquérir un logement sans pour autant s’endetter outre mesure sur le long terme.

L’amélioration du marché immobilier dans l’agglomération nantaise s’explique également par les tarifs pratiqués. En effet, dans divers quartiers éloignés du centre-ville, les logements sont vendus à prix cassés. À cause des disparités, pas surprenant que le mètre carré moyen soit vendu à 2.544 euros. Cependant, la mise peut varier entre 1.434 euros et 3.242 euros. Par exemple, à l’île de Nantes, un quartier en pleine transformation, il est possible d’acquérir un bien avec un budget modeste puisque le mètre carré peut être négocié à moins de 2.300 euros. A l’est de la ville, dans l’écoquartier ZAC Bottière-Chénaie, le mètre carré se vend autour de 2.700 euros. Quant au sud, notamment à Rézé, les tarifs tombent à 1800 euros/m².

Essor de l’immobilier neuf à Nantes

À Nantes, le marché du neuf commence à prendre le dessus. À l’heure qu’il est, les logements neufs représentent à peu près 55 % des transactions immobilières dans la ville, dont 75 % sont des investisseurs locatifs. Même si les prix proposés tournent autour de 3.500 euros/m² et 5.700 euros/m², les ventes semblent progresser. En effet, depuis le début de 2015, elles ont déjà connu une hausse de 47 %. Et au 3e trimestre de la même année, une autre augmentation de 40 % a été de nouveau observée. Pour cette année, la tendance reste constante et les perspectives sont plutôt bonnes.

L’une des raisons principales à l’origine de cette évolution du marché de l’immobilier neuf à Nantes est le dynamisme et l’attractivité de la ville. En effet, avec les projets d’aménagement urbain qui s’opèrent à Nantes, les acteurs immobiliers s’empressent d’investir dans les diverses nouvelles résidences et dans les gratte-ciels dernier cri. De plus, les structures sont de plus en plus innovantes et suivent les dernières normes urbaines. C’est pourquoi cette agglomération est classée dans la liste des villes de France où il fait bon vivre. De plus, avec les récentes modifications des modalités du Prêt Taux Zéro (élargissement du montant de plafond du revenu, augmentation du nombre de PTZ distribués…) , les affaires vont de mieux en mieux.

Par ailleurs, nous avons constaté une légère reprise du marché dans l’ancien à Nantes. Même si la hausse des ventes est assez faible (0,1 %), les professionnels restent optimistes. Dans ce secteur, le mètre carré s’élève à 2.600 euros. L’augmentation est surtout observée sur la vente des biens datant des années 50 qui ont affiché dernièrement une baisse de tarif. Toutefois, nous ne pouvons dire que le prix chute puisque dans les quartiers à bas prix, le tarif moyen pratiqué reste élevé (entre 3810 euros/m² et 5038 euros/m²). Pour 2016, les acteurs immobiliers nantais ne perdent pas espoir.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0