Immobilier Nice : Promenade des Anglais

Immobilier Nice
[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Immobilier à Nice : pourquoi la Promenade des Anglais attire autant les investisseurs ?

Immobilier Nice : pourquoi la Promenade des Anglais attire les investisseurs ?

Immobilier Nice : pourquoi la Promenade des Anglais attire les investisseurs ?

Très prisée des étrangers, la Promenade des Anglais s’affiche aujourd’hui en tête de liste des zones les plus attractives et les plus chères de la ville de Nice avec des prix pouvant atteindre 12 000 €/m² pour les logements les mieux situés. Le marché immobilier Nice y est rythmé par la vente des petites surfaces et des types T3 dotés de balcon et de terrasse situés idéalement en hauteur.

Immobilier Nice : une situation géographique très avantageuse

La promenade des Anglais est actuellement la zone immobilière la plus cotée de tout Nice avec des prix moyens au mètre carré s’élevant à 6 000 €. Cela s’explique très certainement par l’attrait des investisseurs pour la méditerranée et la Côte d’Azur et surtout la vue imprenable panoramique qu’elle offre sur la baie des anges et le Château. Bordant la mer sur 7 kilomètres de l’aéroport (Nice Ouest) au quai des États-Unis, elle donne un accès direct sur la mer et sur la plage et bénéficie d’un cadre de vie riche en merveilles architecturales et en évènements incontournables.

Tout ne se vaut pas pourtant sur la Promenade des Anglais, car les prix au mètre carré y varient de 3 800 € dans les zones à proximité de l’aéroport à plus de 12 000 €, soit plus de 8 000 € de différence. En effet, il y a des zones bien moins recherchées que d’autres comme Carras et les alentours de l’aéroport et qui de fait affichent les prix les plus abordables de la Promenade. Dans la partie la plus prisée située entre le boulevard Gambetta et le Casino par contre, les prix oscillent de 6 000 € à 10 000 €. Entre le Jardin Albert 1er et l’hôtel de la Pérouse, qui comprend le Cours Saleya et la partie du Quai des États-Unis, le mètre carré atteint les 12 000 € pour des biens en excellent état.

Immobilier Nice : quel est le profil type de l’acheteur sur la Promenade des Anglais ?

Depuis toujours, la Promenade des Anglais est très prisée par les étrangers qui sont d’ailleurs responsables de plus de 70 % des acquisitions immobilières de cette zone. Ils achètent généralement des logements pour en faire des résidences secondaires. Si autrefois, le marché était fortement dominé par les Russes, ces derniers se font récemment très discrets à cause de la récession monétaire du rouble face à l’Euro. Aujourd’hui, ce sont les Chinois qui s’intéressent de plus en plus à la Promenade des Anglais en y faisant de gros investissements. Les Anglo-saxons sont aussi de retour grâce à une récente revalorisation de la livre sterling. Les Italiens et les Scandinaves y sont aussi toujours présents.

Les investisseurs locaux sont en grande partie des familles provenant de la région parisienne, à la recherche d’un charmant pied-à-terre. Les retraités et les personnes actives qui souhaitent prévoir leur retraite sont majoritaires. De leur côté, les primoaccédants ont du mal à intégrer le marché immobilier de la Promenade des Anglais.

Immobilier Nice : quels sont les types d’appartements les plus vendus ?

Le parc immobilier de la Promenade des Anglais est composé à plus de 91 % d’appartements, il est vraiment très rare de pouvoir investir dans des maisons. De plus, à près de 43 %, les biens sont anciens et datent d’avant 1974. Ce sont donc les appartements anciens rénovés qui sont le plus souvent mis en vente.

Les petites surfaces de 30 à 50 m² et les appartements de type T3, disposant d’une terrasse ou d’un balcon, situés idéalement au dernier étage sont les types de logements qui trouvent le plus vite preneur aux prix les plus élevés dans cette zone. La hauteur est un critère primordial pour les investisseurs, car s’ils s’installent sur la Promenade des Anglais c’est aussi pour pouvoir profiter d’une vue dégagée sur la baie des Anges.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0