Où investir en immobilier ?

Ou investir en immobilier
[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Où investir en immobilier, rendement locatif par ville

Ou investir en immobilier, rendement locatif par ville

Où investir en immobilier, rendement locatif par ville

Pour un investissement locatif rentable, mieux vaut opter pour une ville ou une agglomération au dynamisme fort. Investir immobilier fait le tour des villes les plus intéressantes.

La règle d’or pour effectuer un investissement locatif avantageux est de bien choisir l’emplacement du bien que l’on achète. Il faut donc se pencher avec attention sur le dynamisme du marché locatif pour déterminer où investir en immobilier et calculer la rentabilité locative de son investissement.

Où investir en immobilier : le rendement locatif par ville, clé de voute d’un investissement réussi

Contrairement à l’achat d’une résidence principale, lors de l’achat d’un bien à louer l’investisseur ne doit pas tabler sur une plus-value à la revente mais se focaliser sur le rendement locatif. Pour garantir ce dernier et déterminer où investir en immobilier, l’emplacement du bien est primordial.

Le défi que doit relever l’investisseur pour déterminer où investir en immobilier, est de trouver un bien immobilier tout à la fois situé dans une zone où la demande locative est forte – afin de s’assurer de trouver facilement des locataires – sans pour autant surpayer le logement. Le rendement locatif par ville peut être très variable et doit être analysé avec attention. Par exemple, à Paris, la tension locative est forte, trouver un locataire se fait donc plutôt facilement. Mais le prix du mètre carré est très élevé, tandis que le prix du loyer ne peut pas être augmenté indéfiniment – cela éliminerait de fait de trop nombreux locataires potentiels, et de plus la plupart des dispositifs de défiscalisation prévoient une mise en location avec un plafonnement des loyers. Résultat, le rendement locatif est minoré, les spécialistes estimant qu’il dépasse rarement les 3% dans la capitale.

Par ailleurs la loi ALUR (Accès au Logement et à une Urbanisme Rénové) de 2014 vient désormais encadrer les loyers dans les zones dites « tendues », c’est-à-dire les agglomérations de plus de 50.000 habitants dans lesquelles la demande de logement est beaucoup plus forte que l’offre, entrainant notamment un niveau de loyer élevé qui freine les locataires potentiels. Le loyer de référence est fixé chaque année par arrêté préfectoral.

Le particulier qui souhaite acheter pour louer doit donc rester sans cesse à l’affût des mouvements du marché et avoir une bonne connaissance des zones qui sont en train de se développer pour trouver une localisation où le prix du mètre carré est raisonnable et le marché locatif en demande. Où investir en immobilier, Toulouse, Lyon et Nantes arrivent régulièrement en tête des palmarès dressés par les professionnels de l’investissement immobilier locatif.

Où investir en immobilier, rendement locatif Toulouse, Lyon, Nantes

Toulouse, en pleine expansion

L’agglomération toulousaine gagne entre 10.000 et 12.000 habitants de plus chaque année. Le cadre de vie très agréable attire un panel varié de salariés, d’étudiants et d’entreprises, ce qui a également permis à l’emploi de progresser de 0,7% en 2015. Ce dynamisme démographique est également synonyme de dynamisme immobilier. Intra-muros le prix moyen du mètre carré neuf est estimé à 3.820 euros en 2015 mais c’est toute l’agglomération toulousaine qui cherche à attirer les investisseurs avec le développement de nombreux programmes neufs.

Lyon veut attirer les investisseurs immobiliers

Soucieuse de maintenir son attractivité, Lyon multiplie les aménagements et les programmes immobiliers neufs. La ville utilise notamment ses grandes friches urbaines pour les transformer en logements, équipements publics, commerces afin d’accueillir une population qui augmente en moyenne de 5.000 habitants par an. Les notaires estiment le prix du mètre carré neuf à 4.450 euros en 2015.

L’intérêt locatif de Lyon est également renforcé en 2015 par le dispositif Pinel et un nouveau zonage qui fait passer la ville de la zone B1 à la zone A. Le plafonnement des loyers en échange d’avantages fiscaux passe donc de 10,06 euros le mètre carré en zone B1 à 12,49 euros le mètre carré en zone A.

Nantes, valeur sûre depuis plusieurs années

Très bien classée depuis plusieurs années au palmarès des villes les plus attractives, Nantes continue de bénéficier de facteurs démographiques favorables. Intra-muros les notaires estiment le prix du mètre carré neuf à 3.840 euros en 2015. Si dans la ville même le studio reste un bien recherché et facilement louable du fait de la forte population étudiante, les investissements locatifs se portent également sur les communes périphériques, qui permettent d’obtenir de bons rendements locatifs. Par exemple à Rezé, un studio de 40 mètres carrés acheté 148.800 euros peut rapporter un rendement de 3,7%.

Loi ALUR

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Laisser un commentaire