Toulouse immobilier : le marché reprend des couleurs

Immobilier Toulouse : le marché de l'immobilier reprend des couleurs
[Total : 1    Moyenne : 3/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Toulouse immobilier : le marché immobilier reprend des couleurs

Toulouse immobilier, la tendance est à l’ancien…

Le spécialiste du financement immobilier des particuliers, le Crédit Foncier, vient de transmettre son rapport concernant le marché immobilier de la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Au regard des résultats de l’année 2015 et des tendances sur les trois 1ers mois de l’année 2016, le marché immobilier de la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon devrait poursuivre l’évolution favorable qui a démarré à la fin de l’année dernière. Selon un expert national du Crédit Foncier : «2015 a été une bonne année grâce aux mesures de relance gouvernementales comme le nouveau prêt à taux zéro qui finance jusqu’à 40 % du prêt immobilier et les nouveaux dispositifs de la loi Pinel, grâce aussi aux prix stables et aux taux bancaires toujours très bas, autour de 2,20 % actuellement» . Cette reprise du marché immobilier de la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon s’observe en particulier au niveau du marché immobilier de l’ancien. Pour la Haute-Garonne, le volume de transactions est en augmentation de 12,4 % pour l’année 2015, par rapport à l’année 2014. Le marché immobilier de l’ancien y a représenté 29 % des transactions dans la nouvelle région. A la fin de l’année 2015, le prix moyen au m2 d’un logement immobilier ancien est à peu près identique à Toulouse (2 718 €/m2) et Montpellier (2 760 €/m2). Cependant, les maisons à la revente sont plus chères à Toulouse. Une maison ancienne coûte en moyenne 340 536 € à Toulouse et 317 343 € à Montpellier. Selon le Crédit Foncier, il y aurait un engouement pour certains quartiers comme celui des Minimes, le quartier Saint-Cyprien, le bas du faubourg Bonnefoy.

Toulouse immobilier : des écarts de prix significatifs selon les secteurs

Selon Anne-Laure Bertrand, experte du Crédit Foncier et spécialiste du marché local : «Dans l’ancien, à Toulouse, il y a des écarts de prix significatifs selon les secteurs. Ainsi à la Côte Pavée les maisons se revendent entre 450 000 et 550 000 € en moyenne, et au Busca entre 550 000 et 750 000 €. Alors que dans certains secteurs, au Nord de Toulouse, on peut trouver des biens entre 230 000 € et 260 000 €»  «Cette disparité des prix s’observe aussi dans le neuf». De plus, pour le Crédit Foncier, «le prix moyen du mètre carré neuf au cœur de Toulouse s’établit à 3 729 €/m2 , il est de 3 537 €/m2 sur la métropole et de 3 560 €/m2 sur l’ensemble de la nouvelle région». Certains programmes Toulouse immobilier neuf construits récemment dans le quartier des Chalets, au Busca, au Cours Dillon ou à Saint-Agne ont atteint ou dépassé les 5 000 €/m2. Pour la périphérie, les prix varient entre 2 500 €et 4 000 €/m2, les communes les plus chères étant celles de Blagnac, de Colomiers et de Tournefeuille.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0