Immobilier Toulouse : où investir ?

Immobilier Toulouse : dans qul quartier investir à Toulouse ?
[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Immobilier Toulouse : où investir à Toulouse d’ici à 2024 ?

Immobilier Toulouse : dans quel quartier investir à Toulouse ?

Immobilier Toulouse : dans quel quartier investir à Toulouse ?

La réputation de Toulouse n’est plus à faire sur le marché immobilier, car elle possède des atouts, tels que ses industries de pointe et ses universités qui lui garantissent une forte croissance démographique. De plus, les prix d’achat des logements (de 2 500 € à 3 500 € par mètre carré) y sont plus compétitifs que dans les autres grandes villes françaises. Certains quartiers restent tout de même plus attractifs que d’autres, mais cela risque de changer dans la prochaine décennie à cause de différents projets d’aménagement. Immobilier Toulouse, quels sont les quartiers d’avenir ?

Immobilier Toulouse les quartiers d’avenir

Actuellement, Toulouse entreprend de grands projets d’aménagement et de rénovation qui seront surement à terme d’ici 2024. Parmi ces projets l’on peut citer celui d’une ligne de TGV reliant Paris et Toulouse en seulement 3 heures et le tracé d’une troisième ligne de métro qui traversera le grand est de Toulouse, entre Airbus Colomiers et Airbus Defense and Space. Dans les années à venir, ces projets impacteront sur les quartiers directement bénéficiaires en augmentant leur attractivité ainsi que la rentabilité des investissements dans le secteur immobilier Toulouse local. Par conséquent, suite au projet de TGV, les alentours de la gare ainsi que le quartier de Borderouge, dans le nord de l’écoquartier de la Cartoucherie sur la rive gauche de la Garonne sont les deux quartiers les plus prometteurs. D’autre part, le quartier de la Côte Pavée qui est déjà très prisé, verra sa cote grimper avec l’ouverture de la ligne de métro. Ce quartier est idéal pour les familles, mais les prix y sont quelque peu élevés (entre 2 500 € et 4 500 e le mètre carré). Par ailleurs, le quartier familial des Sept Deniers au nord sera plus accessible dorénavant même s’il est éloigné du centre-ville. Les quartiers de Minimes, St Éloi et les Pont-Jumeaux bénéficieront aussi des avantages du projet.

Immobilier Toulouse : les quartiers qui ont la cote

L’hypercentre est l’endroit qui concentre la plus forte demande sur le marché immobilier Toulouse. Cela s’explique par son emplacement privilégié près des écoles, des centres de commerce et des transports en commun qui est très recherché par les investisseurs potentiels. Cependant, il convient d’investir le plus tôt possible, car les prix sont en hausse constante dans l’hypercentre à l’image des Carmes ou du Capitole. En effet, les prix au mètre carré côtoient la barre des 3 500 € et plus la surface est réduite, plus le prix augmente.

Et cela s’étend dans les quartiers environnants comme à Saint Michel qui est très prisé des étudiants où les appartements de type T2 sont vendus entre 120 000 € et 140 000 €. L’acquisition d’un deux-pièces y est plus rentable que l’investissement dans un studio, car cela garantit une rentabilité de l’ordre de 5,5 % avant impôt, ce qui est nettement plus intéressant que pour un studio.

Sinon, il y a le quartier de Sainte Agne à proximité de celui de Saint-Michel. Les prix y sont plus abordables avec des deux pièces proposés à partir de 90 000 €.

Les quartiers de Saint Cyprien et Pattes d’Oie toujours au centre par contre sont très appréciés des familles. Avantagés par les transports en commun qui est un critère très recherché par les investisseurs, il faudra débourser autour de 3100 € pour le mètre carré d’une maison et 2 900 € pour un appartement.

Les cadres quant à eux se tournent plutôt du côté du quartier résidentiel de Bonnefoy sur Toulouse est, du fait de sa proximité avec la gare et des quartiers des affaires.

Pour les investissements locatifs immobilier Toulouse pour les étudiants, Saint Étienne, Compans et Jean Jaurès sont les quartiers les plus recommandés, car ils sont proches des universités et des endroits les plus fréquentés par ceux-ci.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0