Beaumont Chauveau : un grand projet urbain dans le centre de Tours

Beaumont Chauveau Tours : le futur quartier Beaumont Chauveau, 10 hectares pour un projet immobilier d'envergure dans le centre de Tours.
[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Les Casernes de Tours : Beaumont Chauveau, un grand projet immobilier de la ville pour 2018

Depuis peu, de plus en plus de villes françaises optent pour une politique de rénovation urbaine. Riche en architecture historique, Tours a une certaine tendance à se tourner également vers la modernité, à travers la mise en œuvre de projets de réaménagement urbains. Dans ce cadre, Tours prévoit par exemple la transformation des casernes Beaumont Chauveau en quartier mixte. En effet, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les casernes Beaumont Chauveau abritaient l’École militaire de la logistique et du train. Terrain abandonné depuis 2009, la ville de Tours envisage d’y aménager des bâtiments d’utilité publique. D’une surface de 10 hectares et situé en plein cœur de la ville, entre la Loire et le Cher, Tours saisit l’occasion pour reconvertir ce site qui constitue une zone stratégique dans le plan local d’urbanisme.

Les changements attendus issus du projet Beaumont Chauveau

L’aménagement du site permettra de continuer la reconversion du domaine de l’armée à des usages civils pluridisciplinaire, pour redynamiser les parcs de logements locatifs. Il servira également à désenclaver le site pour en faire un lieu de vie. Toutefois, certains éléments du site seront maintenus pour valoriser son patrimoine et son histoire. Situés dans le quartier Rabelais et scindés par la rue du Plat-d’Étain, les travaux d’aménagement seront effectués comme pour ceux d’un seul quartier, dont chaque rive aura ses propres spécificités. Globalement, les travaux seront effectués autour d’un parc central d’axe nord-sud, et ouvriront sur des espaces publics.
Rabelais étant un quartier urbain, son aménagement permettra ainsi la continuité de la ville par la succession d’îlots ouverts. Si certains espaces sont axés sur les programmes d’habitations, d’autres seront plus hétéroclites.
L’espace dédié à l’habitation constituera une surface de 52 000 m². La construction de 700 logements pour 1 500 personnes y est prévue. 20 % d’entre eux seront des logements sociaux, 70 % seront destinés à l’habitat privé à coût maîtrisé et les 10 % restant seront réservés et vendus au prix du marché. Il s’agit principalement d’habitats coopératifs mettant l’accent sur la cohabitation des générations.
Pour les espaces hétéroclites, une surface de 11,000 m² est prévue pour la construction d’espaces verts, une surface anciennement utilisée pour la place d’armes. Ce nouvel espace vert représentera le nouveau poumon dans la ville.
Sur les 37,000 m² restants, 10,000 m² serviront aux activités universitaires, tandis que 27,000 m² seront partagés entre les équipements publics, les activités économiques et tertiaires.
Étant classé comme appartenant au patrimoine historique, un bâtiment issu de l’ancienne caserne Beaumont sera conservé. Aussi, d’anciens ateliers pourraient être conservés si les artisans sont intéressés pour y investir. Tous les autres bâtiments militaires seront rasés.

La fiche technique du projet immobilier

Suite à une concession d’aménagement en date du 11 juillet 2012, la ville de Tours délègue l’étude et la réalisation du projet à la SET (Société d’équipement de Touraine). Avec un budget prévisionnel s’élevant à 21 millions d’euros, les travaux s’effectueront sur une surface de 10 hectares. La livraison des travaux est prévue pour 2018.
Lauréat d’un concours d’architectes-urbanistes, c’est l’agence Bruno Fortier qui sera en charge de réaliser le projet. L’enjeu dévoilé dans le projet était d’ouvrir la caserne sur la ville et de créer de nouveaux usages urbains tout en conservant et en valorisant les pièces maitresses du patrimoine militaire du site. Ayant déjà été primé au grand prix de l’urbanisme en 2002, Bruno Fortier est un urbaniste d’expérience. En effet, il a réalisé des aménagements urbains d’envergure tels que les quartiers d’Ivry-Port, Mantes-Université, le tramway du Havre et l’hypercentre toulousain.

Les avantages pour la ville

Bénéficiant d’une législation favorable, Tours est privilégié en matière d’investissement immobilier.
De plus, étant une destination de plus en plus choisie par les jeunes (étudiants ou jeunes travailleurs) qui souhaitent s’y installer, les infrastructures en termes d’habitations ne sont pas suffisantes. En effet, accueillant annuellement 24,000 étudiants dont 6,000 souhaitent être locataires, Tours devra augmenter sa capacité d’accueil.
Si sa situation et ses infrastructures en matière de transport sont également avantageuses, sa capacité de logement ne doit pas être mise de côté car, elle peut représenter une source de revenus important qui contribuera à redonner du dynamisme à la ville.
Ainsi, le réaménagement des Casernes Beaumont Chauveau peut contribuer à l’augmentation de l’offre dans l’immobilier. De plus, étant situé en plein cœur de la ville, cet aménagement contribuera à redonner un nouveau souffle à la vie du quartier qui était complètement coupé du reste de la ville. Dans tous les cas, la mise en œuvre de ce projet arrive à point pour Tours, car depuis peu, elle incite de plus en plus de particuliers à se lancer dans l’investissement immobilier. Ainsi, pour les particuliers qui souhaiteraient investir à Tours, c’est le bon moment pour se lancer.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0