Investissement locatif à Tours : quelle défiscalisation choisir ?

Investissement locatif à Tours : quel type de défiscalisation choisir pour réaliser le meilleur investissement immobilier ?
[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Le top 5 des mécanismes immobiliers pour un investissement locatif à Tours

Investissement locatif à Tours : quel type de défiscalisation choisir ? Tours est une ville très attrayante, aussi bien en matière de tourisme qu’en matière d’investissement. Ainsi, étant donné le nombre grandissant de particuliers et d’étudiants qui s’installent à Tours actuellement, il semblerait intéressant de se tourner vers cette cité pour réaliser un bon investissement locatif. D’ailleurs avec un nombre d’habitants en pleine croissance, les infrastructures immobilières à Tours deviennent insuffisantes.
Par conséquent, pour faire face à cette demande élevée, la ville encourage les investisseurs à se lancer dans le secteur immobilier et les programmes immobiliers en cours sont nombreux. Pour garantir au maximum la rentabilité de leur investissement, la législation met à la portée des investisseurs plusieurs types d’avantages fiscaux, selon le type d’investissement choisi.
Il existe 5 types de mécanismes qui peuvent être appliqués. Ces mécanismes sont régis par des lois, qui possèdent chacune leur un champ d’application. Ces dispositifs régissent les règles de défiscalisation en matière d’investissement locatif à Tours : la loi Pinel, la loi Censi-Bouvard, la loi Malraux, le statut LMNP et le dispositif Monuments Historiques.

Investissement locatif à Tours : la loi Pinel

Disposition légale destinée aux particuliers souhaitant investir dans l’immobilier locatif neuf, la loi Pinel, permettra à ceux-ci de bénéficier d’une réduction d’impôts allant de 12 à 21 % de la somme investie en fonction de la durée de la location. De plus étant classée dans la zone B1 de la loi Pinel, Tours est tout à fait éligible au dispositif.
En considérant la demande élevée en matière de location immobilière, tout porterait à croire que le nouveau bien immobilier sera rapidement mis en location. De plus, le dispositif Pinel permet aussi la location aux parents. De ce fait, investir dans l’immobilier neuf peut s’avérer intéressant.

Investissement locatif à Tours : la loi Censi-Bouvard

La loi Censi-Bouvard met l’accent sur les investisseurs intéressés par l’immobilier locatif neuf meublé notamment pour une résidence de services. Au regard de cette loi, l’investisseur immobilier pourra bénéficier d’une réduction fiscale à hauteur de 11% de la somme engagée. Toutefois, la disposition ne concerne que l’investissement plafonné à 300,000 euros.
Se lancer dans ce type d’investissement est profitable dans la mesure où Tours accueille annuellement 6,000 étudiants à la recherche d’habitations. De plus, l’investisseur peut également s’orienter vers d’autres catégories comme les résidences touristiques, les résidences d’affaires ou des résidences séniors qui sont tout aussi rentables.

Investissement locatif à Tours : la loi Malraux

La loi Malraux concerne les investisseurs voulant se lancer dans l’immobilier ancien, surtout les secteurs sauvegardés et les ZPPAUP (ou Zones de protection de patrimoine architectural urbain paysager). À cet effet, l’investisseur bénéficiera d’une réduction d’impôt de 30 %, calculée sur le coût des travaux, sans dépasser 100,000 euros dans les secteurs sauvegardés (soit 36,000 euros annuels). Cette réduction fiscale sera de 22 % (soit 27,000 euros annuels), en ZPPAUP.
Cette loi est adaptée aux infrastructures existantes à Tours car, la ville possède un patrimoine très riche qui attire régulièrement les connaisseurs et les curieux. Investir dans l’immobilier réhabilité peut donc être tout à fait rentable. Un programme de ce type est lancé actuellement à côté de la cathédrale Saint Gatien.

Investissement locatif à Tours : le statut LMNP

Bénéficier du statut LMNP, ou loueur meublé non professionnel, implique un investissement dans l’immobilier meublé. Ici, l’investisseur peut bénéficier d’un abattement de 50 % de ses revenus locatifs, à condition que ceux-ci n’excèdent pas 32,900 euros. L’imposition ne pouvant créer de déficit, ce régime est bénéfique si les charges sont inférieures à 50 %. Pour un revenu supérieur à 32,900 euros, les charges et les amortissements seront déduits, ce qui permettra de réduire les recettes et donc de réduire les impôts.
L’avantage de ce statut est du au fait que le bien est pris en charge par un gestionnaire et que dans ce cas, le paiement des loyers et l’entretien du bien sont garantis par ce dernier.
Le dispositif Monuments Historiques
Le dispositif Monuments Historiques est comme son nom l’indique, dédié aux personnes qui veulent investir dans les monuments historiques ou les biens immobiliers classés par le ministère de la culture. Dans ce dispositif, l’investisseur pourra déduire, entre autres avantages, de son revenu global imposable, l’intégralité des travaux de rénovation, et les étaler sur trois ans. Par ailleurs, des subventions peuvent être accordées dans le cadre de ce dispositif.
Si la ville possède des atouts considérables propices à l’investissement, il est clair que la législation tend à inciter les investisseurs à se tourner vers le secteur immobilier. D’ailleurs, Tours envisage de grands aménagements urbains pour les années à venir. Des aménagements dont le but principal est d’attirer encore plus les investisseurs immobiliers.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0