Acheter pour louer : à quel âge se lancer ?

acheter pour louer
[Total : 1    Moyenne : 2/5]
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Acheter pour louer : y a t-il un âge idéal ?

acheter pour louer

Acheter pour louer, l’âge idéal ?

Le patrimoine se construit au gré des possibilités financières et des opportunités. Lorsque les conditions sont réunies, l’investissement immobilier locatif est souvent une piste intéressante.

Acheter pour louer est un placement judicieux à différents stade de la vie, mais pour des raisons différentes. Investir Immobilier fait le point par tranche d’âge.

Acheter pour louer à 30 ans

La trentaine est un bon moment pour se lancer dans l’investissement locatif immobilier. En effet, un crédit sur 20 ou 30 ans pour une résidence principale peut faire peur à des actifs en début de vie professionnelle qui ont peu de visibilité sur leur avenir. Moins long et portant sur des montants moindres, l’achat d’un bien à mettre en location est moins engageant.

Acheter pour louer et se lancer dans l’immobilier locatif peut être un bon moyen de poser la première pierre de son futur patrimoine immobilier. Ce type d’investissement a en effet peu d’impact sur le budget quotidien du particulier et ne nécessite pas d’apport financier particulier. Le crédit immobilier contracté pour acheter le bien immobilier est remboursé progressivement par les recettes locatives générées par le logement.

Une fois ce premier investissement remboursé, il constituera un apport significatif pour la banque lors de l’achat d’une résidence principale ou un revenu régulier pour réaliser d’autres projets.

Acheter pour louer à 40 ans

A la quarantaine, le particulier qui n’est pas devenu propriétaire pour des raisons financières – prix d’achat trop élevé par rapport à la surface souhaitée par exemple – peut opter pour l’investissement locatif. Avec un projet immobilier cohérent les banques acceptent le prêt même sans apport financier conséquent, car elles prennent en compte le rendement locatif du bien.

De plus, acheter pour louer permet de bénéficier de certains dispositifs de défiscalisation immobilière, comme la loi Pinel, le dispositif Censi-Bouvard, le statut de LMNP ou encore l’investissement en EHPAD. En échange d’un certain nombre de contraintes auxquelles il accepte de se soumettre, le propriétaire bénéficie d’avantages fiscaux qui lui permettent d’amortir une partie du prix d’achat de son bien immobilier. Des réductions d’impôts bienvenues à un moment de sa carrière où les revenus, et donc la pression fiscale, ont tendance à augmenter.

Acheter pour louer à la quarantaine laisse une bonne vingtaine d’années de vie professionnelle pour rembourser le crédit et transformer le rendement locatif en une rente régulière ou faire du logement sa résidence principale ou secondaire. Dans quelques années le bien pourra aussi accueillir les enfants devenus grands.

Acheter pour louer à 50 ans

A la cinquantaine, le particulier propriétaire de sa résidence principale a de bonnes chances d’être en passe de finir de payer son crédit principal. Il retrouve donc une capacité d’emprunt qu’il peut mettre à profit pour augmenter son capital par le biais d’un investissement locatif. Il met ainsi à profit ses 10 ou 15 années restantes de vie active pour étoffer son patrimoine, soit en vue de se constituer une rente complémentaire à terme une fois à la retraite, soit pour ensuite faire du bien sa résidence principale.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0

Laisser un commentaire